Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après avoir parlé sur les deux imams An-Nawawi et Ibn Hajr Al Asqualâni, il dit :

"Nous devons donc nous "adoucir" et ne pas nous empresser, et de ne pas dire au sujet d'une personne qui a fait une seule innovation au milieu de milliers de sunnas que c'est un moubdate' (=innovateur) !

Et, est-ce correct d'affilier ces deux hommes, ainsi que ceux qui leur sont semblables, à l'ash'arisme ? et de dire qu'ils sont ash'arites ?!! La réponse est non (!) car les ash'arites ont une voie indépendante qui détient une entité dans le [chapitre] des "noms et attributs", de la foi et dans la croyance en l'au-delà.

[...]

Soyez donc attentifs à ces questions pointues, ne vous empressez pas et ne soyez pas laxistes dans la médisance des savants anciens et contemporains. Car la médisance des savants n'est pas seulement un dénigrement sur sa personne, mais sur sa personne ainsi que sur ce qu'elle détient de la shari'a. En effet, si les gens se mettent à penser mal d'elle, ils n'accepteront plus ce qu'elle dit au sujet de la shari'a d'Allah, chose qui sera un plus grand désastre pour la shari'a.

Puis, vous trouverez un certain peuple emprunter cette voie honteuse ; vous vous devez donc de les conseiller. Et si - chez vous - se trouve une personne dont la langue se "lâche" à parler sur les savants, alors conseillez-la et mettez la en garde, puis dites lui : crains Allah ! toi, tu n'es pas en adoration lorsque tu fais cela (!) quel intérêt y-a-t-il à dire : untel à telle erreur, et untel à telle erreur ?! Contente toi de dire : telle parole contient ceci et cela, sans se préoccuper des personnes.

Cependant, il se peut qu'il soit préférable de citer la personne avec "l'erreur" qu'elle a commise, afin que les gens ne soient pas influencés par elle, mais cela ne doit pas être fait de façon générale, de la sorte dans les assises, [etc.] En effet, lorsqu'on évoque une parole, [les gens] ne comprennent pas [toujours] qui en est l'auteur ; citer la personne est donc autorisé en cas de contrainte. En tout cas, ce qui est important c'est d'anéantir la parole erronée. " Fin de citation.

Cf. son commentaire des "quarante hadith de Nawawi", à l'explication du hadith n°28

Voir : http://www.ibnothaimeen.com/all/books/article_17788.shtml

Tag(s) : #Al Uthaymine

Partager cet article

Repost 0