Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Si l'enseignant ou le professeur a ordonné de s'écarter ( hajr ) d'une personne, de l'anéantir, de la faire "tomber", de l'écarter, ou ce genre de choses, [alors] on l'observe : si la [personne] a commis une "faute religieuse", elle sera "punie" pour l'équivalent de sa faute sans rajout, et si elle n'a pas commis de "faute religieuse", alors il n'est pas permis de la "punir" par une chose [quelconque] pour l'intérêt de l'enseignant ou autre. Et il n'est pas permis aux enseignants de fanatiser les gens, puisqu'ils fassent ce qui instaurera entre eux la haine et l'animosité. Bien au contraire, ils doivent être tels des frères qui s'entraident sur la piété et la crainte, comme le dit [Allah] Y :

(et entraidez vous dans la piété et la crainte et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression) [s.5 v.2].

Et il n'est permis à aucun d'eux de prendre un engagement avec quelqu'un de sorte à être d'accord avec tout ce qu'il veut, de s'allier avec ceux qui s'allient à lui, et d'être ennemi de ceux qui lui sont ennemis. Voire, celui qui fait cela est du même genre que Jinkiz Khân et ses semblables (!), ceux qui considèrent comme amis tous ceux qui sont en accord avec eux, et considèrent comme ennemis et adversaires tous ceux qui les contredisent (!). Il leur est obligatoire, ainsi qu'à leurs suiveurs, de s'engager auprès d'Allah et de Son messager d'obéir à Allah et à Son messager, de faire ce qu'Allah et Son messager ont ordonné, d'interdire ce qu'Allah et Son messager ont interdit et de préserver les droits des enseignants conformément à ce qu'Allah et Son messager ont ordonné [c'est-à-dire] : si le professeur d'une personne est lésé, il le soutien, ets'il est injuste, alors il ne le soutiendra pas sur son injustice, mais il l'empêchera de la commettre." Fin de citation.

Cf. "majmou' al fatâwas" ( 28 / 15 - 16 )

Tag(s) : #Ibn Taymiyya

Partager cet article

Repost 0