Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après avoir cité des versets et des hadiths incitant à l'union entre les musulmans, Sheikh Al Islam Ibn Taymiyya - qu'Allah lui fasse miséricorde - dit :

« Comment peut-il être permis – avec ça – à la umma de Muhammad r de se diviser et de diverger, au point où un homme s'allie avec un groupe et se déclare ennemi d'un autre groupe par les suspicions et les passions, et sans preuves d'Allah ; Allah a désavoué Son messager de celui qui est ainsi.

Cela fait partie des actes des gens de l'innovation ( ! ) à l'exemple des khawârijs, ceux qui ont divisé l'union des musulmans et ont rendu licite le sang de ceux qui les contredisent.

Quant ahl as-sunna wa al jamâ'a, eux sont liés à la « corde d'Allah ».

Le minimum à faire (=pour agir comme ces gens de l'innovation) est qu'un homme préfère celui qui est en accord avec ses passions, alors qu'autre que lui craint plus Allah que lui.

Mais ce qui est obligatoire est de préférer celui qu'Allah et Son messager ont préféré, de dévaloriser celui qu'Allah et Son messager ont dévalorisé, d'aimer ce qu'Allah et Son messager ont aimé, de détester ce qu'Allah et Son messager ont détesté, d'interdire ce qu'Allah et Son messager ont interdit, d'agréer ce qu'Allah et Son messager ont agréé, et [il faut] que les musulmans représentent une « seule main ».

Que dire si la situation arrive à ce que certaines personnes qualifient d'égaré autre qu'eux ou le rendent mécréant ?! Alors qu'il se peut que la vérité soit avec lui et que c'est lui qui est en accord avec Le Livre et la sunna.

Même si son frère musulman a commit une erreur dans une question relative à la religion ; ce n'est pas toute [personne] qui se trompe, alors elle devient mécréante ou déviante (fâssiq). Au contraire, Allah à pardonné à cette communauté l'erreur et l'oubli. Et [Allah] ta'âlâ a dit dans Son Livre – dans l'invocation du messager et des croyants – :

(Seigneur ne nous réprimande pas si nous oublions ou nous nous trompons)

Et il fut authentifié dans « as-sahîh » qu'Allah a dit : « Je l'ai - certes - fait »1.

Plus particulièrement alors qu'il se peut que celui qui est d'accord avec vous soit des « particuliers » de l'Islam, comme s'il est – comme vous – sur le madhab shâfé'î [ou est de ahl as-sunna/salafi comme vous...Ndt] ou se revendique à Sheikh 'Adîy. Puis, après cela, il se peut qu'il diverge sur une chose, et il est probable que la vérité soit avec lui. Comment peut-on donc se rendre licite sa réputation, son sang ou ses biens ?! Malgré ce qu'Allah ta'âlâ a évoqué comme droits du musulman et du croyant ?!

Comment peut on autoriser la division au sein de la communauté par des noms innovés qui n'ont aucune source dans Le Livre d'Allah, ni dans la sunna de Son messager ?!

Cette division qui s'est produite au sein de la communauté – entre ses savants, ses mashâyekhs, ses dirigeants et ses grands – c'est ce qui a engendré la domination des ennemis sur elle, parce qu'ils ont délaissé l'acte de l'obéissance à Allah et à Son messager, comme l'a dit Allah ta'âlâ : (et de ceux qui ont dit « nous sommes chrétiens » nous avons pris pacte avec eux, et ils ont oublié une partie de ce qui leur a était rappelé. Nous avons donc instauré entre eux l'animosité et la haine. ) [s.5 v.14]

Dès que les gens délaissent une partie de ce qu'Allah leur a ordonné d'accomplir, l'animosité et la haine s'installent entre eux. Et si le peuple se divise, ils seront détruits et anéantis, et s'ils s'unissent, ils seront réformés et auront de l'autorité, car l'union est miséricorde et la division est châtiment. » Fin de citation. Cf. « majmou' al fatâwas » ( 3 / 421 )

1Rapporté par Muslim ( 126 ).

Tag(s) : #Ibn Taymiyya

Partager cet article

Repost 0