Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

" Le "jarh wa ta'dîl" - en soit - est pour la matière du hadith selon lequel nous porterons un jugement sur le jâreh (=l'auteur de la "critique") et que nous exposerons ce qu'il comprend de jarh (="critique) et de ta'dîl (="éloge"). Ceci est une chose connue dans la [science du] mouçtalah.

Cependant, maintenant, sur la toile, se trouve un adversaire pour les jeunes, un adversaire pour ceux qui sont investis dans l'Islam à tout endroit ( ! ). Un adversaire pour les investis actifs qui appellent à l'application de la Loi d'Allah - subhânah-u wa ta'âlâ - ; un adversaire de façon générale !

Maintenant : ceux qui détiennent une modeste forme de sensibilisation, ou une modeste action (=au service de l'Islam), dois-je partir les "faire tomber" pour argument que le "jarh wa ta'dîl" fait partie de la voie des salafs ?!

Certes, le "jarh wa ta'dîl" est exigé, sauf que toi - maintenant - tu oublies les hassanâtes et tu oublies la réalité...

Tu n'as rien trouvé hormis une "critique", employée par les [savants] du mouçtalah pour l'appliquer sur l'un de ceux que nous connaissons aujourd'hui ?!

Tu prends des choses théoriques de la science du mouçtalah - qui y sont nécessaires - [tel que] : "les salafs exposaient le jarh et le faisaient prévaloir sur l'éloge", "les salafs disaient telle ou telle chose", etc. [tout ça] afin d'anéantir sa da'wa, et afin d'anéantir ses livres.

En tout cas, nous demandons à Allah qu'Il nous pardonne, ainsi qu'à nos frères.

Tag(s) : #Ibn Qo3oud

Partager cet article

Repost 0